La Kavaseb

Un blog avec des Walkyries

Les Grands Classiques LIX : Te Deum, H 146

Posted by Bastoune On mars - 23 - 2012ADD COMMENTS

Le premier (ou la première) qui me dit que c’est le thème de l’Eurovision, sort.

Composé par Marc-Antoine Charpentier (XVIIe siècle)

Sortez vos mouchoirs III : Oh tiens, Pavarotti.

Composé par Ruggero Leoncavallo (1892)
Interprété par Luciano Pavarotti

Quelques grammes de douceur dans ce monde de brutes.

Composé par Nikolaï Rimski-Korsakov (1888)
Dirigé par Toshiyuki Shimada
Interprété par le Yale Symphony Orchestra

« Dark Vador, je suis ton père »

Composé par Sergueï Prokofiev (1935)
Dirigé par Valery Gergiev
Interprété par le London Symphony Orchestra

Un autre célèbre et très beau concerto pour piano réputé pour sa difficulté d’exécution.
Recommandé pour les grosses paluches.

Composé par Sergueï Rachmaninov (1901)
Dirigé par Antal Dorati
Interprété par Byron Janis (Piano) et l’Orchestre Symphonique de Minneapolis

Comme quoi, la religion n’a pas fait que des mauvaises choses…

Composé par Georg Friedrich Haendel (1741)
Dirigé par Sir Colin Davis
Interprété par le London Symphony Orchestra et le Tenebrae Choir

Pour faire suite au morceau précédent, voici cette fois une musique réellement composée par Joseph Haydn, considéré plus ou moins comme le père du quatuor pour violon.

Composé par Joseph Haydn (XVIIIe siècle)

Comment se la péter en soirée, épisode 2.

Souvent nommé « Sérénade », ce célèbre morceau a été pendant longtemps (et est encore) attribué à tort à Joseph Haydn. En effet, l’opus 3 des quatuors de Haydn est apocryphe et a été inscrit à son catalogue par son élève, Ignaz Pleyel.
Le véritable compositeur était Roman Hoffstetter, une découverte faite par le musicologue Alan Tyson en 1965.

Longue vie à Wikipedia.

Composé par Roman Hoffstetter (XVIIIe siècle)
Dirigé par Volker Hartung
Interprété par le Nanyang Academy of Fine Arts String Orchestra

L’Œil noir

Posted by Bastoune On mars - 16 - 20121 COMMENT

Page 26. Check.

Aaaah !
L’ouverture de « Guillaume Tell ».
Idéal pour se réveiller le matin et attaquer la journée qui commence dans la joie et l’allégresse !

Le chef-d’œuvre du café italien.

Composé par Gioacchino Rossini (1829)
Dirigé par Riccardo Muti
Interprété par l’Orchestra del Teatro alla Scala