4 réflexions sur « Vers des sables »

  1. Elégant comme un Goron, agile comme Palpatouche, je vous préviens cher… con (héhé) qu’à la fin du combat je touche !

    (désolé pour le pauvre Goron qui n’a rien à faire ici… ^^’)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *